Plateforme du Collectif Rouge Internationaliste (Pour la défense des prisonniers révolutionnaires)

11219302_1060488207312131_2189823316274191256_n

La lutte contre la répression est une lutte centrale aujourd’hui en France et dans le monde. La bourgeoisie impérialiste détruit les droits et les protections que les masses populaires avaient arrachées durant des décennies de luttes. Elle renforce aussi sa mainmise et son contrôle des pays opprimés. Face aux révoltes prévisibles, la répression politique s’accentue en utilisant la législation Anti-terroriste, le maintien de l’ordre, le fichage, la détection des « radicaux », les lois dites sécuritaires. La lutte contre la répression est un front important de la lutte des classes. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de l’amplifier par la création d’un collectif.

Le collectif a pour objectif la défense des prisonniers révolutionnaires, anticapitalistes et de lutte des classes. Il entend développer la solidarité internationale entre les peuples. Les principes qui le régissent sont les suivants :

1 / Nous vivons à l’ère de l’impérialisme et la domination du système capitaliste à son stade impérialiste cause toujours plus d’exploitation, de misère et de guerres. Cette domination vise le repartage du monde pour les puissances impérialistes et la domination des nations et peuples opprimés.

2/ Nous sommes aussi à l’ère de la révolution prolétarienne : celles des résistances et des révoltes, celles des guerres populaires et luttes de libération nationale, celles des révolutions socialistes pour le communisme.

3/ Notre collectif défend tous les prisonniers révolutionnaires, anticapitalistes et de lutte des classes qui subissent l’oppression de la domination de classe et combattent l’ordre établi (ouvriers et syndicalistes poursuivis et réprimés pour fait de grève ; tous ceux qui dans les quartiers populaires subissent les violences policières ; tous les manifestants réprimés lors de luttes anti-impérialistes, antifascistes, anticapitalistes, antisionistes et anticoloniales). Le collectif exclut donc de son travail de soutien tous les prisonniers luttant pour des objectifs réactionnaires, obscurantistes et antipopulaires comme le chauvinisme, l’intégrisme religieux ou le racisme.

4/ Notre collectif a pour vocation de défendre les prisonniers révolutionnaires comme faisant partie de l’avant-garde qui lutte contre le système impérialiste. Il existe en France des dizaines de prisonniers politiques révolutionnaires et de libération nationale. Dans la constitution de notre travail de lutte, notre collectif intègre les militants se battant pour l’autodétermination ou la libération nationale de leurs peuples. C’est le cas, trop souvent occulté, de nos camarades issus des dernières colonies françaises contre lesquels l’État impérialiste s’acharne.

5/ Notre collectif inscrit sa démarche dans le développement de la solidarité internationale. Nous situons notre action dans le cadre du droit des peuples à se révolter et à faire la révolution. Nous soutenons tout combat anti-impérialiste, antifasciste, anticapitaliste et antisioniste.

Sur cette base, nous appelons tous ceux qui sont en accord avec les principes du collectif à s’unir en son sein pour apporter le soutien nécessaire aux prisonniers révolutionnaires, anticapitalistes et de lutte des classes. Renforcer le collectif c’est apporter sa contribution pour résister à l’appareil répressif et le combattre. Renforcer le collectif c’est lier la lutte pour la défense des prisonniers révolutionnaires à la lutte de classe à l’extérieur des prisons.

Facebook du CRI – ROUGE